UN AUTRE BARBU CANDIDAT AUX PROCHAINES ÉLECTIONS ?

IL EST TEMPS D’ABORDER L’EXISTENCE AUTREMENT POUR VIVRE AUTREMENT

« C’est le pouvoir et son administration qui doivent être au service de l’homme… et non l’inverse. »

Marcel BARBU

Le combat d'un petit candidat à l'élection présidentielle de 1965, p.102

L’unique sens d’être d’un système social est de servir l’Homme dans son évolution.

VIVRE LIBRE

LA VÉRITABLE DÉMOCRATIE

« la liberté et le respect de l’homme, par l’amour, par la justice et la vérité »

Macel Barbu, candidat sans étiquette à l’élection présidentielle de 1965, décrit par le général de Gaulle comme un «brave couillon» se décrivait lui-même comme le défenseur des «chiens battus» et pouvait même éclater en sanglots à la télévision

Son programme prônait «la liberté et le respect de l’homme, par l’amour, par la justice et la vérité» et proposait la création d’un ministère des Droits de l’homme, chargé d’organiser le «sauvetage de toute homme et de toute communauté en danger de mort». 

Le candidat présentera ce programme aux français lors de sa troisième apparition télévisée le 27 novembre 1965.

  1. Conditions de durée : Si il est élu, Barbu démissionnera au bout de deux ans (pour coïncider avec les législatives), une fois ses réformes effectuées.
  2. Mise en sommeil des activités de prestige à l’Elysée.
  3. Ratification par la France de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme et création d’un « ministère des Droits de l’Homme dépendant directement du chef de l’Etat, agissant par délégation de pouvoirs de tous les ministres, qui aura compétence tant pour juger de l’opportunité de son intervention que des moyens à employer, même si ses décisions s’opposent à celles d’un ou plusieurs autres ministères, voire même à la lettre de la loi ordinaire (attribution par le Parlement des pouvoirs spéciaux nécessaires). Cette institution deviendra ultérieurement constitutionnelle et sera exercée alors par un vice-président de la République, élu au suffrage universel, en même temps que le président de la République et pour la même durée. »
  4. Barbu ne compte pas dissoudre l’Assemblée nationale sauf conflit avec le président.
  5. Maintien en fonction de tous les membres du gouvernement, sauf conflit avec le président. Création pour chaque ministère d’un « ministre suppléant » choisi dans l’opposition, disposant d’une voix consultative et se tenant près à assurer l’intérim.
  6. Extension des structures de l’ACGIS au niveau national : création sur tout le territoire de groupes de 50 « foyers », groupes de base de la vie civique qui auront des responsabilités et des pouvoirs administratifs, politiques et sociaux.
  7. Possibilité d’expérimenter des nouvelles formes d’organisation politiques, économiques et sociales. Toute personne ou groupe de personnes pourra, après autorisation essayer de nouvelles structures, après autorisation sous le contrôle et la protection du Ministère des Droits de l’Homme.
  8. Régler les conflits entre citoyens et administration/collectivités locales : ajout de l’arbitrage du Ministère des Droits de l’Homme en plus des juridictions de droit administratif compétentes.

Source : Marcel Barbu : Le combat d’un petit candidat à l’élection présidentielle de 1965,
Louis BACHAUD.

BIOGRAPHIE

Fichier PDF :
PETITE BIOGRAPHIE DE MARCEL BARBU par Michel Chaudy
Source : midy – Puzzle historique, solidaire et territorial

RÉSUMÉ DE SES PROPOSITIONS

Dans cette vidéo, vous trouverez le résumé de ses  propositions phares lors de sa campagne présidentielle de 1965, « … qui consiste à redonner au pouvoir, le contact, le dialogue avec la population »

  • Mettre en place un référendum d’initiative populaire
  • Donner accès aux moyens d’expression audio-visuel aux anciens candidats à la présidence qui auront reçu au moins 5 % des voix « pour que le pouvoir ne puisse plus se conduire avec la liberté avec laquelle il se comporte actuellement avec les citoyens. »
  • Créer un ministère des droits de l’homme et des citoyens
  • Organiser les structures de dialogue avec la nation (en intégrant les échelons entre la mairie et l’échelon de base : la famille)
  • Revenir aux urnes au maximum dans les 2 ans qui suivent l’élection présidentielle pour permettre aux citoyens de choisir leurs députés et leur président en étant mieux informés par les structures de dialogue.

« Pour une fois il vous est fait une proposition qui vous permet de prendre votre sort entre vos mains et de décider, à vous de trancher ! »

Source : #lamijatouch 🙂

Faire des hommes libres

Faire des hommes libres. Le livre de Michel Chaudy retrace la vie des communautés de travail créées par Marcel Barbu, en 1940, à Valence où il était réfugié en zone libre.

Source : Préface de Charles Piaget 


« Sur les traces de Boimondau »
 et « Dans le sillage de Boimondau » pour voyager à travers la mémoire des anciens compagnons de cette entreprise horlogère pas comme les autres, autogérée et fondée par Marcel Barbu qui voulait faire du travail un outil d’émancipation collectif.

 

LE SENS DE L’EXISTENCE

POINTS DE VUE / RESSOURCES

ÉVÈNEMENTS

LES DERNIERS ARTICLES